In Bordeaux Veritas par Olivier Madelrieux

 

Macarons et Cannelés

Quelques bonnes adresses où trouver les meilleurs macarons et cannelés...

M Le Macaron – Pey Berland, 38, rue Remparts – Bordeaux
Baillardran – le Triangle de Bordeaux – 55, cours de l'Intendance – Bordeaux
Baillardran Cannelés – Le Vieux Bordeaux – 29 Porte Dijeaux – Bordeaux
Georges Larnicol – Pâtissier Chocolatier – Le Triangle de Bordeaux (même adresse)
Fauchon Bordeaux – Le Triangle de Bordeaux – 26, cours G. Clémenceau – Bordeaux

Les macarons de Saint-Emilion

Les macarons de Saint-Emilion
Au XVIIe siècle lorsque les vignes ne couvraient pas encore tous les coteaux de Saint-Emilion, les amandiers prospéraient dans la région.
Les Ursulines, religieuses de ce village, se chargeaient de la récolte des amandes qu'elles utilisaient dans leurs pâtisseries qu'elles cuisaient sur des sarments de vigne.
De génération en génération, la recette de cette fameuse pâtisserie, «les Macarons aux amandes » s'est transmise dans un cadre strictement familial chez les Mouliérac.
C'est en 1986 que Matthieu Mouliérac a décidé de perpétuer le savoir faire de sa grand mère : Jeanne Mouliérac.

La plupart des pâtissiers de Saint-Emilion préparent aujourd'hui, selon la même recette, ces gâteaux que les Ursulines fabriquaient déjà au XVIIIe siècle.
Les macarons se conservent quelques jours, mais c'est en les consommant le jour même que l'on apprécie le mieux leur moelleux.

>>> Préparation


Les Cannelés de Bordeaux


Les Cannelés de Bordeaux
Cette spécialité bordelaise a fait couler beaucoup d'encre quant à ses origines.
La légende voudrait que ce soient les soeurs de l'Annonciade qui aient créé le cannelé au XVIe siècle dont le couvent était situé près de l'Hôpital Saint André à Bordeaux.
Les soeurs récoltaient la farine dans les cales des bateaux ( à l'époque Bordeaux était un port florissant) et confectionnaient ce petit gâteau pour les plus démunis de la ville.
Mais la réalité est certainement toute autre et se rapproche plutôt de la canole, spécialité limousine qui apparaît à Bordeaux au cours du XVIIe siècle et qui se consommait dans de telles quantités qu'il existait une corporation des canauliers fabriquant exclusivement cette pâtisserie.

>>> Préparation